1:54

1:54 ou l’enfer de l’intimidation

0 Commentaires .

1:54

Bonjour les filles ! Aujourd’hui j’ai décidé d’introduire une nouvelle catégorie à mon blog. Comme je suis une grande fan de cinéma et de série, j’ai décidé de vous écrire des billets sur le sujet et je commence par ce superbe film Québécois 1:54 que j’ai vu cette semaine au cinéma.

1:54

1 :54 est le premier long métrage de Yan England qui nous entraîne au cœur de l’enfer de l’intimidation en milieux scolaire. Au canada, c’est 47 % des parents qui affirment que leurs enfants ont été victime d’intimidation pendant son parcours scolaire. De nos jours avec la progression de la popularité des réseaux sociaux chez les jeunes; l’intimidation n’est plus seulement physique ou verbale, elle se transporte aussi sur internet. La personne qui subit de l’intimidation n’a plus aucun répit, aucun endroit pour se cacher. Il est poursuivi ou qu’il aille…l’école, la rue, Facebook, twitter, Instagram etc….

L’intimidation provoque des répercussions chez la victime; Avec le temps, les jeunes qui sont victimes d’intimidation ou qui intimident les autres trouvent leur propre façon de faire face à la situation. Certains deviendront déprimés et s’isoleront alors que d’autres réagiront de façon agressive et auront recours à la violence. C’est cette réalité que vivent ces jeunes que le film 1 :54 nous montre.

Synopsis

Tim, 16 ans, se fait constamment harceler par d’autres jeunes garçons à son école secondaire. Après un événement tragique, l’adolescent décide de prendre les choses en main et de tenir tête à ceux qui le persécutent. Pour ce faire, Tim décide d’utiliser ses habiletés en course à pied afin de vaincre son principal bourreau, Jeff, et ainsi lui prouver sa force et sa ténacité. Il sera aidé dans sa quête par Jennifer, déterminée à faire cesser les gestes d’intimidation. Malheureusement, Jeff possède des outils de persuasion contre Tim qui pourraient bien lui faire abandonner ses ambitions sportives et son désir de vengeance.

Mon avis

J’ai trouvé ce film percutant, d’une vérité sans limite ! sincèrement ce film devrait devenir un outil pédagogique dans les écoles pour sensibiliser les jeunes au dommage que peux faire l’intimidation. Je suis allé le voir en compagnie de mes enfants et je dois dire que le choix de Yan England de mettre à la fin un générique silencieux est une très bonne idée car ça pousse les gens à la discussion à la fin de la représentation. nous n’avons pas vu une seule personne dans la salle qui n’a pas été ému par ce chef d’œuvre.

Pour ma part je lui donne un 9 sur 10.

et vous avez-vous vu le film ?

pin moi sur Pinterest
1:54 ou l'enfer de l'intimidation

autre article traitant de l’intimidation :

Thirteen reason why doit-on vraiment l’interdire ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

0 Shares
Share
Tweet
Pin
+1