contraception

Violence obstétrical : la contraception forcée

35 Commentaires .
In Humeur

contraception

 (c) Can Stock Photo / bugphai

La violence obstétricale

Je vous ai partagé dernièrement ma grossesse ,mais je ne vous ai pas tout dit. Je ne vous ai pas parlé de la violence obstétricale que j’ai vécu à mon accouchement et à mon suivi post-partum.

Depuis un certain temps, on parle beaucoup de la violence obstétricale (épisiotomie ou toucher non consenti) mais on parle très peu de la contraception forcée.

Définition de la violence obstétricale

Il existe plusieurs définitions de la violence obstétricale mais j’aime bien celle de Marie-France Lahaye, juriste française, militant et blogueuse :

« Tout comportement, acte, omission ou abstention commis par le personnel de santé, qui n’est pas justifié médicalement et/ou qui est effectué sans le consentement libre et éclairé de la femme enceinte ou de la parturiente. »

En 2007, le Venezuela a été le premier pays à nommer ce phénomène dans un article de loi :

« L’appropriation du corps et du processus reproducteurs des femmes par les personnes qui travaillent dans le domaine de la santé, appropriation qui se manifeste sous les formes suivantes : traitement déshumanisé, abus d’administration de médicaments et conversion de processus naturels en processus pathologiques. Cela entraîne pour les femmes une perte d’autonomie et de la capacité à décider en toute liberté de ce qui concerne leur propre corps et sexualité, affectant négativement leur qualité de vie »

malheureusement ce terme est très peu connu au Québec.

La contraception forcée

Pour ma part, j’ai eu un bel accouchement malgré la douleur et une infirmière aussi joyeuse qu’un ours affamé. Là où le bas blesse, c’est à mon suivi post-partum.

Juste avant mon congé de l’hôpital déjà, l’infirmière ainsi que le médecin de garde mon posé la fameuse question sur la méthode de contraception que je désirais utiliser en insistant sur le fait que c’était bien important de se protéger et que l’allaitement ne protégeait en rien contre la grossesse. Chose que je savais déjà puisque j’ai 2 autres enfants à la maison et que j’ai eu des cours de sexualité au secondaire donc je ne suis pas ignare ni stupide.

Comme je me demandais pourquoi ils insistaient tant pour que je prenne une contraception, j’ai demandé au médecin s’il y avait une contre-indication médicale à mon état à ce que je retombe enceinte et surprise pas du tout. Je suis en parfaite santé et mon corps n’a pas trop souffert de mon accouchement à part une petite déchirure au niveau du périnée et j’ai eu droit à 2 points de suture donc ce n’est pas la mer à boire.

J’ai donc refusé de choisir maintenant, car j’étais encore indécise sur le fait de vouloir ou non d’autre enfant. Malgré tout l’infirmière et le médecin insistaient sur le fait que je ne voulais pas tomber enceinte prochainement. Qui sont-elles pour savoir mieux que moi ce que je veux ?

Par la suite, je suis allée au CLSC de ma ville ou on offre une clinique poupon pour faire peser bébé ou juste discuter avec une infirmière si quelque chose nous inquiète. Je dois dire qu’au début, je trouvais l’idée de la clinique pour poupon une merveilleuse idée, car on ne peut pas toujours avoir un rendez-vous avec notre médecin rapidement et on ne veut pas nécessairement aller passer des heures à l’urgence juste parce que l’on s’inquiète que bébé boive moins ou ai de la difficulté à dormir ou tout autre petit désagrément non urgent que bébé peut avoir.

Là encore, on me pose encore la même question malgré le fait que je leur explique que du à ma douleur au niveau de ma déchirure, mon conjoint est moi pratiquons l’abstinence pour le moment et que pour moi cette méthode est plus qu’efficace. Mais on insiste sur le fait que je dois quand même prendre une contraception (pilule ou stérilet). On essaie de me faire sentir coupable de ne pas prendre de contraception et on insiste encore en me disant que l’allaitement ne protège pas contre la grossesse…

Je n’écoute même plus; j’ai juste hâte de sortir du bureau de l’infirmière. J’ai l’impression qu’on veut me forcer à prendre une contraception contre mon gré alors que j’ai spécifié que je n’en avais pas de besoin.

La même histoire s’est répétée chez mon médecin de famille à mon suivi post-partum. Pourquoi vouloir tant empêcher les femmes en bonne santé et en état d’avoir des enfants de tomber enceinte ?

Si je ne veux pas prendre de contraception, c’est mon choix ! J’ai 36 ans, je suis encore jeune et je suis une femme responsable. Alors si je décide que ma famille s’arrête à 3 enfants ou que je veux attendre quelques années avant d’avoir d’autres enfants, je vais faire ce qu’il faut et me faire prescrire une contraception. Aucun corps médical n’a à choisir pour moi si je dois ou pas avoir d’autre enfant. Je peux comprendre leurs insistances pour une jeune mère ou pour un cas médical.

Leur job est d’offrir et de faire connaître les moyens qui existent pour se protéger et non pas d’exiger aux patientes à prendre une contraception contre leurs grés.

Et vous avez vous été victime de violence obstétricale ?

 

Violence obstétrical : la contraception forcée

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

35 Comments

  • Reply
    Le quotidien d'Emmanuelle
    19 novembre 2017 at 8:57 am

    Je n’ai jamais été enceinte pour l’instant mais je trouve le comportement du corps médical un peu déplacé au vu de l’insistance apparente. J’espère que je ne vivrais pas de telles situations.

    • Reply
      Geekette
      19 novembre 2017 at 9:15 am

      je l’espère pour toi aussi, j’imagine que cela ne doit pas être systématique partout….

  • Reply
    The City and Beauty
    15 novembre 2017 at 9:52 am

    Je ne suis guère étonnée à vrai dire sans le vouloir on est manipulé dans notre pays et cela commence par les médias !!

    • Reply
      Geekette
      15 novembre 2017 at 10:30 am

      merci de ton passage

  • Reply
    Laura
    1 novembre 2017 at 11:54 am

    Coucou,

    Ha moi, on m’a directement claqué une ordonnance pour reprendre la pilule haha !
    Par contre, mon accouchement a été merdique, mais vraiment et des violences qui ne sont pas du tout normale, j’en ai subie, comme une pression immense sur mon ventre de l’infirmière pour faire sortir mon fils, à tel point qu’elle s’en est cassé le poignet et à fini en arrêt de travail ! Et j’en passe des vertes et des pas mûres !

    Belle journée,

    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

    • Reply
      Geekette
      7 novembre 2017 at 6:06 pm

      wow !! j’aurais pas supporter moi je lui aurais dit assez raide de ma lâcher et que je voudrais une autre infirmière !!! je ne supporte aucunement la douleur alors dans des cas comme ça mon caractère sort !!! je compatis avec toi…

  • Reply
    Aurélie
    1 novembre 2017 at 8:18 am

    C’est la première fois que je lis un témoignage de ce genre. Mais cela ne m’étonne malheureusement qu’à moitié. Je ne comprends pas une telle insistence. :/

    • Reply
      Geekette
      1 novembre 2017 at 9:03 am

      merci de ton passage !

  • Reply
    Cathy
    1 novembre 2017 at 1:32 am

    C’est quand même fou ton histoire, je n’en reviens pas !! Effectivement, tu fais encore ce que tu veux, comme tu le disais tu es responsable de tes choix et, bizarrement, après un accouchement les rapports ne sont pas franchement ta priorité !!!
    En plus la contraception ne nous revient pas forcément à nous, les femmes, pourquoi ne sont-ils pas allés poser la question à Monsieur ??

    • Reply
      Geekette
      1 novembre 2017 at 1:47 am

      c’est vrai que ça ne revient pas qu’a nous d’ou l’importance d’en discuter avec notre conjoint. et oui je trouve que le corps médical fait preuve de sexisme quand vient le temps de proposer une contraception. c’est toujours à la femme qu’on propose la contraception…

  • Reply
    Rébecca Bélanger
    31 octobre 2017 at 8:49 pm

    «Je peux comprendre leurs insistances pour une jeune mère ou pour un cas médical.»
    Je pense qu’une jeune mère ou une mère vivant un problème médical, est tout à même de discerner sur sa fécondité, tout comme n’importe quelle femme! Cela dit, heureuse de lire qu’on parle enfin de cette violence fait aux femmes quant à la contraception, qui semble finalement ne plus être un CHOIX parce qu’imposée à toutes comme la seule option!

    • Reply
      Geekette
      31 octobre 2017 at 9:48 pm

      exact cette forme de violence obstétrical est très peu parler…on doit pouvoir avoir le choix !!

  • Reply
    Serena
    31 octobre 2017 at 5:03 pm

    Coucou la belle,
    Oh mais quelle horreur, chacun devrait avoir le choix sans violence ni pression, c’est pas normal du tout !
    Bravo d’en parler !
    Gros bisous à toi 🙂

    • Reply
      Geekette
      7 novembre 2017 at 6:08 pm

      merci de ton passage !

  • Reply
    Priscilla
    31 octobre 2017 at 1:13 pm

    Tout comme toi, on m’a posé 1000 fois la question, des qu’on en avait la question. Cette pression autour de la contraception m’exaspere … surtout qu’a Côté de Ca on ne s´interesse pas à ton passé gyneco. Pour ma part, interdiction de prendre hormones car ça me donne des kystes.
    Et de toute façon, on fait bien ce que l’on veut …

    • Reply
      Geekette
      31 octobre 2017 at 1:43 pm

      exactement ! ça reste notre choix !!

  • Reply
    Pastel Zombie
    31 octobre 2017 at 11:53 am

    Je n’ai encore jamais eu d’enfants donc non.
    J’ai juste était conforter à un gynéco pas très compatissant qui m’as demande de me mettre entièrement nue (j’avais garder mes sous vêtements) et m’as fait attendre 5 min comme ça lors d’une consultation pour changer mon implant.

    • Reply
      Pastel Zombie
      31 octobre 2017 at 11:55 am

      Je n’ai jamais eu d’enfants donc non.

      Par contre j’ai était confronter à un gynéco pas très compatissant qui m’as demander de me mettre entièrement nue (j’avais garder mes sous vêtements) et m’as fait attendre 5 min comme ça lors d’une consultation pour changer mon implant.

    • Reply
      Geekette
      31 octobre 2017 at 12:05 pm

      ouff j’aurais été mal à l’aise et j’aurais probablement fait une plainte à son endroit en quoi te mettre nu va aider a changer un implant ??? je crois plus qu’il voulait te reluquer !!! les agression sexuel existe aussi dans le milieu médical ! moi personnellement je n’y serais plus retourner à moins d’avoir une infirmière avec nous dans la pièce !

  • Reply
    Sarah conte Philly
    31 octobre 2017 at 11:36 am

    C’est la premiere fois que j’en entends parler (en meme temps je ne suis pas maman) mais je pense que j’aurais peter un cable… « vous allez me lâcher oui?? » C’est quoi leur raisonnement en fait?

    • Reply
      Geekette
      31 octobre 2017 at 12:03 pm

      personnellement je crois que les compagnies pharmaceutique leurs donne un bonus si ils prescrivent leurs contraception ou bien ils se permettent de juger tout bonnement…

  • Reply
    Joy
    31 octobre 2017 at 11:02 am

    Ce genre de témoignage me révolte. Cette obligation de toujours imposer un contraceptif, il est où le droit à disposer de notre corps ? J’ai 23 ans, j’ai du batailler un an pour avoir ENFIN le droit de poser un stérilet. Après avoir changé plusieurs fois de gynéco je suis enfin tombée sur un perle, qui m’écoute et accepte mes choix. J’ai eu un grave problème hormonal, à cause de la pilule, mon précédent gynéco voulait quand même me laisser sous contraceptif hormonal, cherche l’erreur …

    • Reply
      Geekette
      31 octobre 2017 at 12:01 pm

      sois qu’on ou oblige ou que on ne nous laisse pas le choix du contraceptif que l’on veut utiliser… ouff moi aussi j’aurais changer de gyneco !

  • Reply
    alison
    31 octobre 2017 at 11:01 am

    Ravie de lire un tel article, car oui, on a le choix ! moi j’ai pris la pilule 2 semaines après mes 2 grossesses parce que je ne connaissais pas les contraceptions naturelles, mais en effet j’ai perçu aussi cette pression…

    • Reply
      Geekette
      31 octobre 2017 at 11:59 am

      contente de voir que je ne suis pas seule !!! je veux pouvoir choisir sans qu’on me mette de la pression !

  • Reply
    Sophie So_Addict - LES IDEES SOADDICT
    31 octobre 2017 at 10:55 am

    Coucou !
    Oh mais c’est un peu du harcelement qu’on te fait je trouve :-/
    Perso c’est moi qui harcèle ma gynéco pour me trouver une contraception mais elle ne souhaite pas me prescrire la pillule (elle a raison) et elle ne me voit pas avec un stérilet (elle a encore raison). Ces 2 choses là je ne les veux plus et je préfère rester finalement comme toi sans rien. J’ai aussi 36 ans euh 37 dans 1 mois 1/2 et je n’ai qu’un seul enfant depuis 8 mois 😉 Bon du coup je ne sais pas encore si on en souhaite un autre mais ma gyncéo me dit qu’on a le temps et qu’elle souhaite me laisser tranquille avec une contraception.
    Je suis ravie de son travail et je ne la harcèle plus 🙂
    Bisous
    Sophie

    • Reply
      Geekette
      31 octobre 2017 at 11:59 am

      ah que j’aimerais que le système médical ici me laisse faire mon choix tranquillement sans m’imposer leurs visions des choses…

  • Reply
    Claire
    31 octobre 2017 at 8:29 am

    Pour info, il existe la méthode MAMA expliqué par l’OMS. Si les conditions sont bien remplies, elle est aussi efficace que la pilule ou le stérilet : https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwi237Pv7ZrXAhWByhoKHcx6A2QQFggmMAA&url=http%3A%2F%2Fwww.who.int%2Freproductivehealth%2Fpublications%2Ffamily_planning%2F17mama.ppt%3Fua%3D1&usg=AOvVaw35HAhfEGSHxzm70wMb5tB2
    🙂

    • Reply
      Geekette
      31 octobre 2017 at 10:45 am

      je ne connaissais pas, merci je vais y jeter un oeil !

  • Reply
    vanityofourlives
    31 octobre 2017 at 8:10 am

    Perso je n’ai jamais perçu ça comme une violence. En France on a la chance de choisir son mode de contraception.

    • Reply
      Geekette
      31 octobre 2017 at 10:44 am

      ce que je voulais dire par violence c’est qu’on a vraiment insisté au point de me faire sentir coupable de ne pas prendre de contraception.

  • Reply
    Estelle
    31 octobre 2017 at 5:14 am

    Oui et j’a i pris plus de 20 kilos apres injection de neoristerat.
    Aujourdhui la mode est d’imposer des contraceptifs a toutes les mamans.

    • Reply
      Geekette
      31 octobre 2017 at 10:43 am

      en effet ! je ne connais pas le neoristerat, j’imagine que c’est un peu semblable a ce que l’on a ici qui s’appelle le dépo-provera.

    Leave a Reply

    26 Shares
    Share21
    Tweet
    Pin5
    +1